l'église

Elle est actuellement appelée la Nativité de Notre-Dame de Dieudonne, cependant dans les écrits de Louis de Graves datant de 1842 dans le Précis statistique, est nommé Notre-Dame de Septembre.

Cette église a conservé la forme rectangulaire des anciennes de chapelles. Elle est du XIIe siècle pour ses parties les plus anciennes (choeur et portail), le reste pouvant être daté du XVe siècle. Face à l'église se dresse une croix de la Renaissance.

L'actuelle cloche de l'église date de 1886. Elle a été fondue à Amiens par M.A. Lecull et Daperon Jeune, fondeurs de cloches renommés. Elle pèse 370 kg et fait environ un mètre de hauteur et de diamètre. Le nom de ses parrain et marraine sont fondus avec qui elle : « Louise-Albertine ». Sur le corps de la cloche figurent l'inscription en relief suivante : « L'an 1886, j'ai été bénie par M. L’Abbé Bernard, curé de Puiseux et Dieudonne et nommée Louise-Albertine par M. Jean-Baptiste Albert Dufray, adjoint au maire de cette commune et Mme Louise Adélaïde Laurent, épouse de M. Antoine Huppe, conseiller municipal tous domiciliés à Dieudonne.»

La précédente cloche était tombée du clocher et s’était fêlée en tombant. Une souscription fut ouverte pour installer une cloche neuve et le bronze de l'ancienne refondue pour fabriquer celle-ci.

Il y a une bonne vingtaine d'années, Louise-Albertine était encore très alerte et se balançait hardiment dans son clocher quand on la faisait sonner à la corde. Elle est aujourd’hui inerte : un marteau électrique frappe le corps de cloche désormais immobile.